Et si nous codions un site à use cases ?

Aujourd'hui, j'ai eu l'idée de me lancer dans un nouveau projet assez simple histoire d'illustrer les différentes étapes de la création informatique. Nous allons créer un outil à Use Cases !

Je vais tenter d'illustrer avec les connaissances que j'ai aujourd'hui, les questions que je me pose, comment j'y répond, comment je trouve l'information, en bref, qu'est-ce qui se passe dans la tête de quelqu'un qui cherche à coder un projet dont il n'a qu'une vague idée au début.

Je ne partirai pas sur les bonnes pratiques dès le début, au contraire, j'avancerai petit à petit et exposerai les besoins qui amèneront à des pratiques qui je l'espère seront de plus en plus professionnelles.

Le choix des technologies sortira du chapeau, soit parce que j'ai envie de partir sur telle ou telle techno, soit parce que je ne sais pas et j'illustrerai le processus qui me permet de me décider.

Dans les grandes lignes, ce sera suivant la méthode de la Rache.

On parle de quoi ?

Je me suis offert dernièrement le livre de Alistair Cockburn «Writing Effective Use Cases». Le projet dans lequel je m'embarque aujourd'hui est dédié à la création d'un site de gestion des use cases, au fur et à mesure que j'avance dans le livre. Ainsi, suivre cette saga permettra de découvrir des méthodes, des technologies, mais aussi le contenu de ce livre.

Commençons !

C'est parti. La première chose à faire est de créer un répertoire pour le projet. Disons use_cases.

La grande majorité du travail se fera d'une part dans un terminal et d'autre part dans un environnement de développement. Personnellement je travaille aujourd'hui sous Windows 10 et j'ai adopté conemu comme gestionnaire de terminal. Dans conemu, j'ai configuré le bash windows 10 (cf. comment activer les outils de développement windows sur le blog de Korben). L'environnement de développement utilisé peut être n'importe quel éditeur de texte comme notepad++, mais d'autres outils sont peut être plus appropriés : du simple éditeur de texte avancé comme sublime text ou vim, jusqu'à un environnement de développement intégré (IDE) complet comme eclipse ou webstorm. Ici, j'ai opté pour la suite jetbrains (intellij, webstorm, phpstorm, …)

J'ai envie de publier mon code source pour que tout le monde puisse le récupérer. Un outil assez courant aujourd'hui est «git» couplé au site «github». Dans mon répertoire use_cases, je tape la commande

$ git init
Initialized empty Git repository in D:/Work/Perso/Informatique/use_cases/.git/

À l'intérieur de ce répertoire, on va créer un fichier README.md qui permet de raconter le but du projet. La syntaxe de ce fichier est markdown dont la syntaxe est très simple. Pour l'instant, j'utiliserai simplement le titre principal en précédant la ligne par le caractère "#".
Par convention j'écris toutes les docs en anglais.
Une fois le fichier édité dans une première version, il va falloir l'ajouter à notre outil de gestion de sources : git. Pour cela, commençons par voir ce qui a été modifié :

$ git status
On branch master

Initial commit

Changes to be committed:
 (use "git rm --cached <file>..." to unstage)

new file: README.md

Un nouveau fichier : README.md. C'est parfait, il nous faut maintenant ajouter les derniers changements au prochain «livrable» de code source :

$ git add README.md

Avant de pouvoir archiver ce livrable, il y a quelques configurations à faire pour git : lui donner notre email et notre nom :

$ git config --global user.email "bouquet.frederic@gmail.com"
$ git config --global user.name "Frédéric Bouquet"

Il reste plus qu'à archiver les changements :

$ git commit -m "First commit"
[master (root-commit) fc1a9d1] First commit
 1 file changed, 6 insertions(+)
 create mode 100644 README.md

Voilà localement. Comment partager ce code source maintenant ?

  1. Go to Github, créer un compte ou se connecter
  2. Créer un nouveau repository avec les informations par défaut
  3. Suivre les instructions décrites sur github. Il faut taper les commandes suivantes dans le répertoire use_cases
git remote add origin https://github.com/bouquetf/jusecases.git
git push -u origin master
Rafraichir la page du projet sur Github, et le tour est joué.
Pour la prochaine étape, on va attaquer par l'interface graphique, d'abord pour initier le socle sur lequel reposera cette interface, pour ensuite créer l'interface en tant que tel.

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*